C- l'intégration dans le milieu scolaire et professionnel

c) l'intégration dans le milieu scolaire et professionnel

 


enfants-handicapes-autocollant-voiture-p128084460540182751en8ys-400-1.jpg

Le droit d’inscrire à l’école tout enfant qui présente un handicap constitue une des évolutions fondamentales de la loi. Celle-ci reconnaît la responsabilité de l’Éducation nationale vis-à-vis de tous les enfants et adolescents.

 

L’école ou l’établissement scolaire le plus proche du domicile constitue l’établissement de référence de l’enfant. C’est seulement avec l’accord de ses parents ou de son représentant légal qu’il peut être inscrit dans une école ou un établissement scolaire autre que cet établissement de référence, s’il a besoin d’un dispositif qui n’existe pas dans l’établissement le plus proche.

 

La loi reconnaît également aux enfants qui ont des besoins spécifiques le droit de bénéficier d’un accompagnement adapté. Les établissements et services du secteur médico-social complètent le dispositif scolaire ordinaire. La loi prévoit que les parents sont étroitement associés à la décision d’orientation.

 

La loi du 11 février 2005 garantit l’égalité des chances entre les candidats handicapés et les autres candidats en donnant une base légale à l’aménagement des conditions d’examen.

 handipareil-2-1.jpg

Insertion dans le milieu scolaire :

 Pour un grand nombre de familles, l'inscription d'un enfant handicapé dans un milieu scolaire ordinaire relève du parcours du combattant. En effet, entre les refus et les déceptions, il est difficile de trouver un établissement adapté pour l'enfant et qui veuille bien l'intégrer comme les autres élèves. Afin de faciliter l'intégration des enfants handicapés  des aides sociales qu'elles soient financières ou éducatives sont mises à disposition de ces personnes. Des auxiliaires de vie scolaire, du matériel pédagogique (cf : nouvelles technologies) qui facilitent l'intégration des personnes handicapées.

Des lois ont également été votées en leur faveur.

com12-2-1.gif

Il est important pour un enfant handicapé d'être admis comme les autres élèves afin qu'il ait des amis qui l'acceptent tel qu'il est.

 
 
 

Comme le dit Théo, 8 ans : « J’ai barré le mot intégration parce que je suis comme les autres. ».

Accéder à un établissement ordinaire est pour un enfant handicapé l'occasion d'être comme les autres avec des aides particulières qui facilitent l'intégration.


 

 

tpe-222.jpg



Dans le milieu professionnel :

La loi de 1989 sur les accidents du travail met à la charge de l'employeur une assurance permettant le versement d'une indemnisation acquise dans le cadre du travail : accident du travail et les maladies professionnelles. 

Le barème de de l'ONAC (Office National des Ancients Combattants) a été utilisé comme référence pour l'évaluation du niveau d'invalidité par la Cour nationale de l'incapacité et de la tarification de l'assurance des accidents du travail. Le reclassement professionnel est défini par la loi du 23 Novembre 1957 du code de la sécurité sociale dans laquelle apparaît le terme de travailleur handicapé

 Le handicap reste un facteur d’exclusion extrêmement fort non seulement dans le monde

images.jpg du travail mais aussi dans l’éducation et la formation. Les entreprises jugent les personnes handicapées peu productives.

Travailler permet à un être humain de se réaliser personnellement.

Travailler, c'est l'assurance d'avoir un revenu chaque mois et de s'assumer pleinement à tous points de vue.

Il est obligatoire pour une entreprise de plus de 20 salariés d'embaucher 6 % de personnes handicapés en fonction de son effectif.



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site