Les nouvelles technologie : un nouvel espoir pour le handicap ?

« Paralysée de tous ses membres, ne pouvant pas parler, la petite Émilie n'a jamais pu aller à l'école. Pourtant, elle lit des histoires et, depuis peu, apprend l'anglais. A partir d'un seul mouvement volontaire – pour elle c'est la lèvre inférieure, pour d'autres un orteil ou un simple souffle –, un capteur relié à l'ordinateur lui permet de tourner les pages de son livre numérique, de revenir en arrière ou de changer d'activité. Elle accède ainsi à des apprentissages et des loisirs jusqu'ici réservés aux enfants valides, qui lui offrent une nouvelle forme d'autonomie. »

Le développement des nouvelles technologies à ouvert, dans le domaine de la compensation du handicap , des perspectives qui relevaient de l'inimaginble  il y a une vingtaine d’années. Les meilleures espoirs thérapeutiques sont désormais envisageables, notamment dans le domaine des handicaps visuels et auditifs.


Un apport des nouvelles technologies à la lutte contre le handicap

robot.pngLes progrès constants de l'informatique, surtout l'amélioration et la miniaturisation des ordinateurs viennent boulerverser les méthodes de lutte contre le handicap. La domotique, c'est à dire l'ensemble des innovations permettant de centraliser le contrôle de certains applicatifs de la maison ainsi que la robotique sont appelées à de développer.

Effectivement, ces innovations offrent une solution adaptée aux besoins des personnes à mobilités réduites ou dépendantes, en assurant surtout un meilleur confort dans la vie quotidienne. Cependant, la vraie révolution réside dans le domaine de l'interface homme-machine, c'est à dire, les moyens mis en oeuvres pour que l'homme puisse "communiquer" avec une machine. Il est maintenant possible de commander un ordinateur par de simples mouvements de tête voire même de pupille, ce qui est évidemment une avancée révolutionnaire dans la compensation des handicps les plus lourds.


Les handicaps sensoriels vaincus ?

Les plus grands progrès actuellement réalisés restent cependant ceux liés aux principaux handicaps sensoriels, à savoir la cécité et la surdité. 

 Une amélioration des conditions de vie des personnes souffrant d'un handicap visuel, dans la vie de tous les jours pourrait représenter un espoir immense pour les quelques un million six cent milles aveugles et malvoyants en France. Au niveau du handicap visuel, la chirurgie ophtalmologique permet de diminuer sensiblement le nombre de personnes aveugles mais reste hélas impuissante face à certaines maladies handicapantes liées à la vision. Toutefois, quelques avancées notables ont étées réalisées dans le domaine de la compensation de la Dégéneréscence Maculaire Liée à l'Age (DMLA) qui entraîne une cécité. L'idée est d'amplifier le peu de vision restant au patient afin de lui permettre de conserver son autonomie grâce à des lunettes à amplification ou à réalité augmentée (Voir schéma du bas)

"Il s'agit de lunettes informatives, qui conservent la fonction ophtalmique du verre. Une mini-caméra intégrée à la monture capte l'image. Celle-ci est traitée en temps réel par un PC ultraportable, puis projetée sur la rétine en transparence avec la scène naturelle. Cette projection est réalisée par un système optique de quelques millimètres retine.jpgencapsulé dans le verre ophtalmique. La taille de l'image correspond à celle d'un écran de 80 pouces observé à une distance de 4 mètres" explique Thierry Villette, à la tête du consortium Descartes, composé de plusieurs entreprises dans le but de proposer des solutions à ce type de handicap.

De plus, les statistiques sont encourageantes quant aux futurs progrès techniques de compensation des handicaps visuels. On estime que dans une dizaine d'années, une partie significative des personnes ayant perdu la vision retrouveront une certaine perception visuelle grâce à des prothèses fixées sur la rétine. (Voir schéma de droite)



lunette-2.pnglunettes.gif

Deux modèles de lunettes à amplifications                                                                   Fonctionnement de la puce rétinienne 

implant.jpg



Les nouvelles technologies pour lutter contre les problèmes de surdité et surtout les implants dit cochléaires permettent de supprimer d'une certaine façon la surdité profonde. Les prothèses accoustiques accomplissent aussi des progrès remarquables, mais bien que ces aides ne redonnent pas une audition "normale", elles permettent néanmoin une très bonne intégration dans la société.

L'utilisation de l'implant cochléaire, actuellement de plus en plus courant, permet parfois aux personnes ayant perdu toute leur audition de la retrouver et même parfois "d'oublier" leur surdité comme nous le prouve Marie-Françoise BREU, membre de l'AMDS et dont vous pouvez lire l'interview sur notre site.


appareil.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un appareil auditif traditionnel  et le fonctionnement de l'implant colchéaire








Vers une meilleure mobilité ?

Le fauteuil roulant des personnes invalides se modernise peu à peu afin de permettre une meilleure adaptation dans le quotidien. Dans un futur proche, le fauteuil des personnes lourdements handicapées sera sans doute conçu comme une "centrale" qui permettrait une autonomie encore supérieure à celle que peuvent avoir les fauteuils d'aujourd'hui avec différentes positions : assise, debout.

porsche-pegasus.jpg






 

Fauteuil roulant du "futur" avec deux positions pour faciliter le quotidien de la personne invalide






Mais, comme vu précédemment, l'évolution constante de la robotique permet le développement de bras robotisé qui peuvent aider ces personnes dans un certain nombre de tâches quotidiennes, par exemple, boire qui est un geste simple pour les valides mais peut se révéler plus dur pour les personnes invalides.

 

 

bras.png

 Les bras articulés représentent

un espoir dans l'exécution des

gestes du quotidien

 



 

 

 


 




Les progrès pour la mobilité des personnes ayant perdu l'usage d'un membre sont également considérables. On peut ainsi affirmer que 20 % des militaires amputés à la suite de blessures en Irak peuvent grâce à de nouvelles prothèses se réintégrer dans la société. Les exosquelettes sont en fait des membres articulés fixés sur les membres amputés ou invalides et qui les actionnent.

A l'heure actuelle, les exosquellettes sont surtout utilisé pour la rééeducation. Toutefois, ils pourraient constituer une perspective intéressante pour soigner certaines paralysies.


cyborg11.jpg
 

 

 

 


   

                                                                                          

Des prototypes d'exosquelettes lançés par Honda

 

 

 

 

les-membres-artificiels-externes-3.jpg

  

 

 

 

 

 

 

 

Une jambe artficielle, véritable révolution


Les nouvelles technologies sont une véritable révolution pour améliorer la vie de la personne handicapée et l'aider à mieux s'intégrer en ayant une meilleure mobilité ou en bénéficiant d'implants diverses. En effet, on ne peut faire l'impasse sur un handicap et souvent, les handicapés subissent le regard des autres et peuvent en souffrir. Les nouvelles technologies font partie intégrante d'une meilleure acceptation du handicap, qu'il soit physique ou cognitif et suscitent de nouveaux espoirs pour ces derniers. Les progrès technologiques permettraient ainsi de retrouver pourquoi pas, tout ou partie des capacités perdues à cause du handicap et de mieux s'intégrer en pouvant réaliser plus simplement des actions du quotidien et des activités sociales (attraper un objet en hauteur, écouter et participer à une conversation...)

 

Commentaires (2)

1. Emma 19/06/2015

Parmi les projets les plus novateurs en la matière on peut citer Robohand qui permet de fabriquer des prothèses personnalisées par impression 3D à moindre coût.

2. xxpussyfucker 10/11/2014

le site est mortel et bonne aniv a mon cous oncle sam

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site